‘Wine in Belgium’: quelques indicateurs clés

©Paysd_Oc

‘Wine in Belgium 2010-2015’ quelques indicateurs clés

 

53% des vins vendus en Belgique sont mis en bouteille par les supermarchés et le nouvel Euromonitor ‘Wine in Belgium’ dévoile quelques chiffres étonnants.

 

• Le volume des ventes reste stable en 2015 avec 301 millions de litres
• Les ‘Mousseux’ de type Cava et Prosecco représentent la meilleure croissance de leur catégorie : + 9% en volume
• Le volume des ventes de Champagne augmente de 1%.
• Cette croissance des ‘Champagnes’ a été freinée par Vrancken dont les actions promo 1+1 nuisent au secteur. Selon les principaux acteurs du marché, « Vrancken saborde la catégorie » précise l’Euromoniteur.

• Le prix moyen a augmenté, et continuera de monter en 2016 suite à l’augmentation des taxes.
• Delhaize est leader du marché avec 8% des ventes de vins, alors que Colruyt représente le chiffre d’affaires le plus élévé.
• On s’attend à une legère croissance des volumes dans les prochains mois.

• Plus de 25 millions de bouteilles sont importées directement par les consommateurs, lors de leurs voyages, soit 7 à 8 % du volume total. Ce qui porte la consommation par habitant à 27 litres.
• Vin rouge : les volumes continuent à chuter, les valeurs restent constantes.
• Vins blancs et rosés : augmentation des volumes, non seulement en raison d’un été chaud, mais aussi car le rosé est devenu ‘tendance’ toute l’année.
• Répartition en volume: Vin rouge 49%, vin blanc 34%, rosé 17%.

• Les bières spéciales font leur entrée dans la gastronomie.  La nouvelle tendance est de proposer un accord ‘mets-boisson’ pour chaque plat… au détriment du vin rouge.
• L’étiquette perd son importance : le consommateur privilégie le goût au détriment du prix du vin.
• Le consommateur aime qu’on le surprenne, ce qui favorise les vins du Nouveau Monde. La France conserve cependant 47% des parts de marché.

• Parmi les vins fortifiés, le Vermouth entame son comeback. Le Porto et le Sherry bénéficient également de cette tendance.
• La vente directe au consommateur  représente seulement 47% de la valeur totale, mais 76% des volumes.
• La vente par l’horeca ou l’on-trade atteint 53% du chiffre d’affaires et seulement 24% du volume.

• 90% des vins vendus en grande surface coutent moins de 5€/bouteille
• Les cubis correspondent à 30% du volume des vins vendus en supermarché.
• Sur les 76% vendus au consommateur, 70 % sont mis en bouteille par les supermarchés eux-mêmes, cela correspond à 53% des vins vendus en Belgique.
(dr)


Vous pouvez le document complet en anglais chez Euromonitor: http://www.euromonitor.com/wine-in-belgium/report